24 novembre 2010

Game Over Septième Chapitre : Surprise.

Vision brouillée, clignements d’yeux. Étienne se réveilla en regardant une plafond crasseux et insalubre. Il n’eut pas le temps de reprendre ses esprits et un stalker l’attaqua par surprise. Il ouvra sa bouche et sa langue, similaire à celle d’un serpent descendit lentement vers le visage d’Étienne, le visage crispé de terreur. Tout en essayant de se débattre , il put voir la trachée de son agresseur. Inutile d’en dire plus, ce n’était pas un joyeux spectacle. Cela ressemblait plutôt au début d’un long tunnel sombre et dangereux. Rajoutons à cela de la crasse et un soupçon de puanteur à en faire tomber un yach, et vous obtenez un stalker flambant neuf. Revenons à nos moutons, un coup de feu retentit, le stalker lâcha prise et s’enfuya.

Type C, positif, lança Cromwell en faisant tournoyer son pistolet autour de son index à la manière d’un Clint Eastwood ou d’un Lee Van Cleef dans un western spaghetti de Leone, pour le ramasser dans son holster, au niveau de sa ceinture.

- Sympathique comme accueil, dit Étienne, peinant à se relever.

Peter l’aida et Étienne regarda les alentours. Ils se trouvaient dans un immeuble désaffecté, probablement le QG de Cromwell, à en juger la présence d’un feu de camp, de vivres, et de plusieurs matelas usés.

- C’est ton…?

- Repère, répondit Cromwell. Je change d’endroit tous les jours par prudence afin de ne pas me faire attaquer par les stalkers ou autres créatures malfaisantes.

Étienne prit place sur un matelas et pencha ses mains en direction du feu, dont les flammes crépitaient vivement. Nuances d’orange et de jaune ainsi qu’une pointe de rougeau niveau du bois, c’était un spectacle magnifique, mais anodin, apportant un peu de lumière dans ce monde dévasté. Une alerte sonore retentit et Peter se dirigea vers son sac. Il en sortit une sorte de GPS/Radar, Étienne n’arrivait pas à distinguer ce que c’était. L’objet était de forme rectangulaire avec une antenne du côté droit de celui-ci.

- Qu’est-ce que c’est ? Demanda Étienne, perplexe.

- Radar MSI Catégorie II, analyseur de données nouvelle génération. Il permet de visualiser les signes de vie humaines, de voir la nature de certaines créatures que ce soit stalkers ou autre.

- Leur nature ?

- Les stalkers peuvent prendre l’apparence d’humains afin de s’infiltrer, de créer une feinte, et par conséquent d’attaquer par surprise.

Un silence de plomb s’installa. Seul le crépitement des flammes se faisait ressentir.

- Nous devons partir, il y a des signes de vie en direction du Sud.

Sans un mot, Étienne prit ses affaires et déversa un bol d’eau sur le feu afin d’effacer toutes traces de leur présence.

- Prends ça, cela te sera sans doute utile, Dit Cromwell, prévoyant.

Il lança une arme et Étienne l’attrapa. C’était un pistolet, tout ce qu’il y a de plus normal. L’arme était pesante, il n’avait pas l’impression de tenir un simple pistolet mais plutôt une arme sortant de l’ordinaire, plus un boulet de canon qu’autre chose.

- Reste près de moi surtout…

Étienne sortit et découvrit un spectacle d’une immense désolation. Toujours le même environnement aussi lugubre et malsain. Mais décuplé à la puissance 10. Son cœur se mit à battre à la chamade, il n’en croyait pas ses yeux. Des corps en état de décomposition jonchaient le sol, dégageant une odeur nauséabonde. Des mouches tournoyaient autour de ceux-ci, ils ne devaient sans doute pas dater d’hier…. Le ciel, quant à lui, était noir, les nuages étaient gonflés, laissant présager quelque chose de mauvais, de très mauvais. Ils avancèrent prudemment vers un immeuble désaffecté, identique à tous les autres. Le signal s’intensifia, montant de plus en plus vers les aigus.

- Nous y sommes… lança Peter.

Ils levèrent leurs yeux et découvrirent un immeuble d’une grandeur démesurée…

 

Au même moment, en IRL.

Le bureau du commissaire Crimson était un véritable capharnaüm. Une tonne de papier était entassée sur la côté droit de son poste de travail. Des classeurs étaient empilés à même le sol, des filtres de café trainaient et il buvait un café aigre à moitié froid. On frappa à la porte et Crimson enleva ses pieds du bord de son bureau et enfila ses chaussures.

- Entrez, dit-il d‘un ton nonchalant.

Adams entra, une tonne de papier sous le bras.

- Ah Adams, quel bon vent vous amène ?

- J’ai des dossiers à vous transmettre.

Crimson regarda ses fournitures et poussa un soupir.

- Vous voyez bien que je suis débordé…

En réalité, il passait son temps à flemmarder derrière son bureau. Bonjour l’image du supérieur hiérarchique…

- Laissez moi tout ça, je m’en occuperai.

Adams déposa les dossiers et dit à son supérieur :

- Commissaire, j’ai avancé concernant notre histoire de meurtres.

- Ah ?

- Du nouveau concernant le jeune homme.

- Et ?

- J’ai questionné le voisinnage, il s’appelle Étienne, passionné par les jeux vidéos depuis son plus jeune âge. Il fait parti d’une famille normale, comme tant d’autres. Ainé, ayant une petite sœur. Rien ne sortant de l’ordinaire.

- Vous avez questionné ses parents ?

- Également, ils disent qu’il est tête en l’air, voir feignant sur les bords. Ses résultats scolaires sont ni faibles, ni excellents. Mais…

- Mais…?

- Ils m’ont parlé d’un jeu. Blood…MachinTrucBidule… Enfin, ce jeu à l’air de le préoccuper, que ce soit au niveau moral et psychologique…

- Faites des recherches sur ce jeu, au niveau des comportements qu’il peut entrainer, du contenu de celui-ci et des normes en vigueur concernant les œuvres vidéo-ludiques.

Adams émit un hochement émit un hochement de tête vertical et se dirigea vers la porte.

- Et ramenez moi ce jeune homme dans les plus brefs délais.

Une fois la porte refermée, Crimson sortit un cigare et soupira.

- Un ado, des meurtres et pour terminer… un jeu vidéo. J’aurais tout vu durant ma carrière… Pff…

IG.

Cromwell analysa l’immeuble grâce à son Radar MSI. Un hologramme s’afficha, Peter et Étienne visualisèrent les différentes parties de celui-ci.

- Concentration anormale au premier étage et quelques signes de vie humaines au second.

- Qu’est-ce qu’on attend pour y aller ?

- Si tu fonces dans le tas, tu n’auras aucune chance petit. La réflexion est de mise, il faut élaborer une stratégie.

Ils entrèrent dans l’immeuble.

- Il ne devrait pas y avoir de lumière… Reg arde, dit Peter en pointant son radar vers le mur du côté droit.

Les fils électriques étaient dénudés, aucun courant ne serait donc disponible.

- Bwarf, dans un survival-horror il n’y a généralement pas de lumière…

Quelque chose tomba par terre et Peter pointa son fusil à pompe dans l’obscurité. Un chien en sortit. Un chien qui tenait dans sa gueule un bout de chair. De la chair humaine visiblement. Peter analysa rapidement l’ennemi qui se présentait devant lui…

Le radar émit des signaux de différentes intonations, une barre se remplit au fur et à mesure. Le chien regardait ses proies fixement, prêt à bondir d’un moment à un autre…

«Analyse terminée» dit une voix féminine.

- Charmante… dit Cromwell, déconcerté.

Étienne ne put s’empêcher d’étouffer un petit rire moqueur.

Nom : Cannibalus Morpheus

Type : Chien enragé.

Description : A subi des transformations et est maintenant avide de chair humaine. Ses oreilles permettent de détecter des présences dans un alentour de 2 km. Il possède un très bon sens de l’orientation. Ses pattes sont très longues également lui permettent d’atteindre une vitesse considérable. Il plaque généralement ses proies au sol et plante ses griffes courbées dans les épaules de son adversaire et enfonce ses crocs au cou de celui-ci. Prudence recommandée.

Le chien laissa tomber son repas et s’élança vers ses futures carcasses

Un projectile roula sur le sol et de la fumée apparue. Étienne et Cromwell se baissèrent instinctivement et une voix leur chuchotta ces quelques mots.

- Par ici vous deux, venez tant qu’il est encore temps.

Ils ne réfléchirent pas et suivirent l’étranger dans un dédale des couloirs et d’escaliers semblables les uns aux autres et plongés dans le noir le plus complet. Une dizaine de stalkers les repérèrent et s’élancèrent à leur poursuite, arpentant murs et canalisations.

- Nous avons de la visite… dit Étienne en se retournant.

- Nous sommes bientôt arrivés, courez !

Ils passèrent une porte qui donnait sur un long couloir et débouchant sur une porte grise nuance de blanc.

Peter et Étienne piquèrent un sprint tandis que leur sauveur les couvrait. Ils entrèrent dans la pièce en tombant à même le sol et l’étranger referma la porte aussi vite fait qu’il en était entré. Il vérouilla celle-ci précipitamment en actionnant les verrous situés en bas et au haut de celle-ci. Les stalkers fracassaient leur unique obstacle qui les séparaient de leurs ennemis.

- Cette porte est blindée, pas de soucis à avoir, déclara une personne.

Un groupe de personne était assis autour d’un feu, chacun et chacune ayant une arme près de soi.

Étienne regarda chacune des personnes présentes et ressentit un malaise soudain, une impression de déjà-vu sur une jeune fille située sur sa droite. Il s’écroula et recula contre le mur.

- N…?!

Posté par KimisBook à 13:04 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Game Over Septième Chapitre : Surprise.

    Vigoureux...

    Ah la la! Je t'enlève un point (plus de 10 f.....)
    Sympathique tournant, dérive jusqu'où? ^^

    Bisous.

    Posté par Chizu', 24 novembre 2010 à 21:00 | | Répondre
  • Je te met au défi de rédiger un texte long comme celui-ci et sans faire de fautes.

    Bisoux. ^w^

    Posté par Kimi, 25 novembre 2010 à 09:32 | | Répondre
  • Prêt?

    Un défi?! :O Quand tu veux.

    Là, c'est surtout parce que j'en avais déjà vu la trace que je t'ai écrit ça ^^

    Bisous?

    Posté par Chizu', 25 novembre 2010 à 20:05 | | Répondre
  • Je parie que la fille... c'est Zoe? ^^'' Ou le N comme Nadia? =)
    J'adore Crimson le commissaire. C'est un flemmard. Donc je l'adore xP.
    Y aura-t-il une suite? =)

    Posté par Funnypanda, 04 janvier 2011 à 00:24 | | Répondre
  • Oui Funny, il y aura une suite. ^^ qui sera postée quand j'aurais assez d'inspiration pour la terminer. ^^'

    Posté par Kimi, 10 janvier 2011 à 15:54 | | Répondre
Nouveau commentaire