16 mai 2010

Game Over - Second Chapitre : Phénomène

 

Etienne appuya rapidement sur le bouton Start, afin de mettre le jeu en pause. Impossible. Les bruits de pas s’intensifiaient. Que faire ? Etienne continua sa partie. La porte s’ouvrit brusquement. Etienne se figea et regarda en direction de celle-ci, oubliant momentanément sa partie.

 

- A table Etienne chéri, lança sa mère.

 

Etienne poussa un soupir de soulagement.

 

- Tout de suite M’man, lui répondit son fils.

 

Durant ce laps de temps, Peter Cromwell s’était fait déchiqueter les membres et baignait dans une flaque de sang. L’écran affichait :

 

GAME OVER

 

CONTINUER

 

REPRENDRE À PARTIR D’UN POINT DE SAUVEGARDE

 

QUITTER

 

- Chiotte, persifla t-il.

 

Il éteignit sa console et se rendit dans le salon afin de se remplir la panse. Etienne et sa famille habitaient dans une petite résidence de l’Ohio. Il faisait parti d’une famille comme il en existe tant d’autres. Une famille ayant ses défauts et ses qualités. A son grand regret, il n’était pas fils unique, il avait une sœur de 14 ans, Nadia, qui faisait tout, absolument tout pour lui pourrir la vie. Etienne ne compte plus les paires de claques qu'il aurait voulu lui mettre sur le coin de sa joue, barbouillée de maquillage. Ses parents, quant à eux, avaient leurs emplois respectifs et menaient la vie qu’ils souhaitaient. Le dîner se passa sans encombres, chacun et chacune se préoccupant de ce qu’il y avait dans leur assiette.

 

- Vous deux, ça va les cours ? lança le père d’Etienne.

- Ouais ouais, répondirent simultanément Etienne et Nadia tout en remuant leur purée  dans la sauce des merguez brûlées.

- Vous avez eu vos bulletins ? continua-t-il.

- Euh ouais, fit Etienne d’un ton cru.

- Pas reçu lança nadia.

 

Etienne ramena son bulletin et le montra à ses parents. Ils restèrent muets durant une minute environ.

 

- 02/20 en Histoire, c’est normal ? s’exclama son père.

- Bwarf… Ma note a doublé depuis la dernière fois, lança Etienne joyeux. J

- … Et le 0 en Maths alors ? renchérit-il.

- Beh… J’peux pas être bon partout… répliqua Etienne. ^___^

 

Etienne était plié en deux et son père entra en mode [FuckingCrazyFather] comme disait Etienne. Il imaginait bien la tronche de son père, devenue toute rouge, les yeux  sortant de ses orbites et la fumée qui sortait de par ses deux oreilles.

 

Grâce à cette embrouille, Etienne pu rejouer à BloodyNights. Il recommença sa partie, zappa l’intro et arriva directement aux actions contextuelles. Arrivé au niveau de la porte, une autre action apparue.

 

L3 + R3

 

Ce fut chose faite et Peter Cromwell enfonça son pied dans la porte d’un coup sec. Le soleil l’éblouissait, il passait sa main derrière son visage. Les contrastes étaient saisissants et la vision du héros se brouillait. Il se retourna pour voir la créature. Visiblement, elle ne supportait pas les rayons du soleil. Elle poussait des gémissements, exprimant une profonde douleur. Des trous étaient apparus à divers endroits, laissant des traces noires. Quand la caméra fut de nouveau normale, Etienne découvrir l’environnement principal de ce jeu hors normes. Une ville fantôme, plongée dans l’insalubrité la plus extrême, rongée par ce virus, dont il ne reste plus que quelques vestiges. Tout cela dans un décore post-apocalyptique. De ci, de la, traînait des tas de gravas, des échafaudages et des voitures brûlées.

 

Peter reçut un message de Nadia :

 

« Peter, tu dois maintenant retrouver les survivants de l’épidémie. Nos services indiquent qu’ils se cachent dans les environs du vieux port, tu devrais y faire un tour. Reste sur tes gardes.

                                                                                               Nadia.

- Merci de me le rappeler, soupira Peter.

 

Une fois la cinématique terminée, un tutorial s’engagea. Etienne zappa, ne se souciant guère des informations qui s’y trouvaient. Sa console commença à émettre une sorte de flash lumineux, le symbole de celle-ci étant de forte intensité. Bizarre… En avançant, Etienne découvrit des traces de pas, probablement celles d’un animal compte tenu de la largeur de celles-ci. Il arriva ensuite à un point de sauvegarde, hésita un moment, regarda l’heure : 23h21. Une fois n’est pas coutume, il sauvegarda la partie et éteigna sa console.

 

Durant sa partie, il avait reçu un message.

 

          23h18 – Zoé ♥

 

          « Jvoi ke t é enkor sur t je… Bnne nui mn ♥. Ztm ft. ♥ »

 

Il tapota.

 

          « Dsl g m connect 2m1 prmi. J Lov U too. ♥”

 

Cette nuit, Etienne ne trouva pas le sommeil, tiraillé entre son jeu d’un côté, et Zoé de l’autre. Il s’endormi à 01h33 en regardant la lune à travers les carreaux de sa fenêtre, et en faisant le vide dans sa tête. Le lendemain, il fut réveillé par les rayons du soleil qui éclaraient le côté droit de son visage. Il entendit des bruits provenant de l’extérieur et put distinguer des gyrophares. Il ne tarda pas à savoir que la police enquêtait sur la présence de traces de pas, traces assez grandes pour ne pas être prises à la légère. Etienne avait déjà vu des traces de ce genre. Mais où exactement ?

  

 

 

 

Posté par KimisBook à 18:29 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Game Over - Second Chapitre : Phénomène

    \o/

    Et la suite?

    Posté par Séb, 16 mai 2010 à 20:43 | | Répondre
  • \o/

    Et la suite?

    Posté par Séb, 16 mai 2010 à 21:05 | | Répondre
  • Waaah!! *_* ze veut savoir la suite!!! me fait pas attendre cette fois! et pis ya un lien entre la Nadia du jeu et sa soeur? Trop bien =D

    Posté par Funnypanda, 16 mai 2010 à 21:22 | | Répondre
  • toujours aussi bien !! =) jaime bien comment tu a horreur des kikoo mais comment ke tu sais trop bien les immiter ! :p ^^ et comment aussi tu finis toujours par un moment de suspence pour bien nous faire deseperer en attendant la suite !! T_T !! en plus toutes les petites kestions ke lon peut avoir (genre sur Nadia) .... enfin bref vivement la suite c'est trop bien ! bisous

    Posté par choco, 19 mai 2010 à 14:15 | | Répondre
Nouveau commentaire